S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Agrial plombée par les aléas climatiques

réservé aux abonnés

 -

La coopérative agricole Agrial a vu ses ventes augmenter très nettement en 2018, à 5,8 milliards d’euros (+6,5 %), grâce à de nouvelles acquisitions. En revanche, son bénéfice net a baissé en raison des aléas climatiques.

« On est dans une dynamique qui a commencé il y a cinq ans, a résumé Ludovic Spiers, directeur général de la coopérative du grand ouest de la France, dont la zone s’étend de l’est de la Bretagne à la Vendée, en passant par la Normandie et les Pays de la Loire. On a doublé le chiffre d’affaires, on est passé à 5,8 milliards cette année. »
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« On est dans une dynamique qui a commencé il y a cinq ans, a résumé Ludovic Spiers, directeur général de la coopérative du grand ouest de la France, dont la zone s’étend de l’est de la Bretagne à la Vendée, en passant par la Normandie et les Pays de la Loire. On a doublé le chiffre d’affaires, on est passé à 5,8 milliards cette année. »

Des achats d’entreprises à l’étranger

Le groupe, qui produit notamment les salades Florette, le cidre Loïc Raison ou le fromage Pavé d’Affinois, s’est également développé au gré des opérations de croissance externe, « en Europe, un peu en Afrique et aussi aux États-Unis », a souligné Ludovic Spiers, souhaitant « répartir » les risques.

La coopérative a ainsi acquis en 2018 un cidrier, Aston Manor, au Royaume-Uni, premier marché du secteur, et un fromager en Allemagne, Rotkäppchen Peter Jüllich, notamment. Ces opérations ont permis au groupe coopératif de réaliser 27 % de ses ventes hors de France en 2018. Il souhaite y effectuer un tiers de son chiffre d’affaires d’ici à 2025.

Faire face aux aléas climatiques

« On est sans doute le numéro un par la taille, mais ce n’est pas un objectif en tant que tel », a ajouté Arnaud Degoulet, le président d’Agrial. Il préfère mettre en avant le « dynamisme » du groupe et sa « résilience » face aux aléas climatiques. Car en 2018, Agrial n’a pas été épargné par ces aléas, et leur attribue un résultat net en retrait de 8,5 %, à près de 58 millions d’euros.

Le groupe a décidé de reverser 15,6 millions d’euros « sous forme de ristournes et d’aides diverses, notamment auprès des jeunes agriculteurs », a précisé Arnaud Degoulet. Le groupe a subi en France des pluies au mois de juin, qui ont affecté sa production de légumes, la sécheresse à l’été pour la branche des céréales et des pluies à la fin de l’année en Espagne.

« Le commerce s’est très bien déroulé pour la vente des produits Florette, a déclaré Ludovic Spiers. Par contre, la production a été de piètre qualité, à cause des aléas climatiques qui ont été les pires depuis 40 ans. »

Un marché laitier « assez lourd »

Concernant le lait, qui représente 40 % des ventes du groupe, « on avait prévu une année qui s’annonçait bien, mais qui finalement a été un peu plus compliquée au niveau des marchés, surtout pour la protéine, a résumé Ludovic Spiers. Il faut dire que l’Europe a remis sur le marché en 2018 tous ses stocks de protéine, ce qui a amené un marché assez lourd. »

Pour 2019, Agrial compte se concentrer sur sa rentabilité : « On s’est beaucoup développé ces dernières années. On sent la nécessité de faire une pause pour aller chercher les synergies de ces croissances et apporter un retour à nos adhérents », a conclu Ludovic Spiers. Agrial regroupe environ 13 000 agriculteurs adhérents et 22 900 salariés.

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER