S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La collecte laitière se stabilise

réservé aux abonnés

 -
Selon le ministère de l’Agriculture, la collecte laitière française a ralenti en août 2018 pour retrouver son niveau de 2017. © C. Faimali/GFA

En août 2018, la collecte française de lait de vache se situait au même niveau qu’en 2017. La sécheresse a pesé sur les ressources, contraignant les éleveurs à puiser dans leurs stocks de fourrages pour maintenir la production.

« Le ralentissement de la collecte se confirme dans la majorité des bassins laitiers par rapport à l’an passé », souligne le ministère de l’Agriculture dans la note d’Infos rapides mise en ligne le 12 octobre 2018.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Le ralentissement de la collecte se confirme dans la majorité des bassins laitiers par rapport à l’an passé », souligne le ministère de l’Agriculture dans la note d’Infos rapides mise en ligne le 12 octobre 2018.

Les principaux bassins à l’équilibre

Les livraisons restent stables par rapport à l’an dernier dans les principaux bassins : +0,8 % dans le Grand Ouest, +0,7 % en Normandie, ou encore –0,4 % dans le Grand Est. Elle résiste dans le bassin Nord Picardie (+1,6 %).

En revanche, elle est en net repli dans le Sud-Ouest où elle plonge de 7,5 % par rapport à l’an dernier. Dans le bassin Charente Poitou, elle chute de 4,2 %, et dans une moindre mesure dans le bassin Sud-Est (–1,4 %).

3,5 % de lait bio

« En août 2018, la part de la collecte de lait de vache bio représente 3,5 % de la collecte totale [en France, NDLR], tandis que celle de lait AOP/IGP en représente 16,1 % », ajoute le ministère de l’Agriculture.

La production européenne a augmenté de 1,4 % en juillet 2018 par rapport à 2017, et de 2 % en cumul annuel. Elle reste dynamique en Italie (+6,8 %) et en Allemagne (+2,8 %). Elle est soutenue en Pologne (+1,7 %) et en Espagne (+1,2 %). Elle recule de 1,2 % aux Pays-Bas et de 2,5 % en Irlande.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER