S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Lactalis fait ses courses au Canada

réservé aux abonnés

 -
Le groupe Lactalis annonce le rachat, via sa filiale Parmalat, de la division des fromages naturels de Kraft Heinz au Canada avec des marques comme Cracker Barrel, P’tit Québec ou encore aMOOza. © Kraft Canada

Le groupe Lactalis annonce le rachat, via sa filiale Parmalat, de la division des fromages naturels de Kraft Heinz au Canada.

« Cette acquisition intervient à l’issue d’une procédure d’appel d’offres lancé par Kraft Heinz Canada, qui souhaite se séparer de sa division de fromages naturels dans le pays », indique Lactalis dans son communiqué diffusé ce 7 novembre 2018.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Cette acquisition intervient à l’issue d’une procédure d’appel d’offres lancé par Kraft Heinz Canada, qui souhaite se séparer de sa division de fromages naturels dans le pays », indique Lactalis dans son communiqué diffusé ce 7 novembre 2018.

Présence renforcée outre-Atlantique

Au travers de ce rachat, Lactalis « renforce sa présence sur le marché stratégique des fromages, à forte valeur ajoutée sur le territoire canadien, avec une gamme complémentaire à celle de Parmalat, sous les marques “Cracker Barrel”, “P’tit Quebec” et “aMOOza”. »

Fidèle à ses habitudes, Lactalis ne donne pas d’informations financières sur cette transaction. En revanche, Parmalat indique dans un communiqué que son montant est de 1,62 milliard de dollars canadiens, soit 1,1 milliard d’euros.

L’activité de Kraft Heinz qui porte sur les fromages naturels comprend un site dans l’Ontario avec environ 400 employés pour un chiffre d’affaires de 374 millions d’euros. Cette opération est soumise à l’approbation des autorités canadiennes et devrait être effective au deuxième trimestre de 2019.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER