S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Comté : le litrage par actif reste à discuter

réservé aux abonnés

Le principe d’un plafond du nombre de VL/UTH, en discussion à l’interprofession du comté, a été tranché après un débat passionné. Normal, il engage le modèle agricole de demain. Le débat mené au sein des coopératives du Doubs et du Jura a conduit le collège des transformateurs à défendre un plafond à 50 VL pour la première UTH, 40 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
76%

Vous avez parcouru 76% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le principe d’un plafond du nombre de VL/UTH, en discussion à l’interprofession du comté, a été tranché après un débat passionné. Normal, il engage le modèle agricole de demain. Le débat mené au sein des coopératives du Doubs et du Jura a conduit le collège des transformateurs à défendre un plafond à 50 VL pour la première UTH, 40 VL pour les autres… Mais assorti d’une limite sur le litrage. Cette position a reçu un avis favorable du collège affineurs, mais pas des deux élus de la FDSEA du Doubs et du Jura du collège des producteurs. Le 50/40 a néanmoins été validé et l’engagement pris de travailler sur un critère additionnel de litrage par actif.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER