S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

337 €/1 000 l pour les producteurs de l’Unell

réservé aux abonnés

 -
© Cédric Faimali/GFA

À l’issue d’une médiation organisée le 12 septembre 2018, l’Union des éleveurs livreurs Lactalis (Unell) et le n° 1 mondial du lait se sont mis d’accord sur un prix du lait standard de 337 €/1 000 litres pour le quatrième semestre de 2018.

Alors que l’Unell était en désaccord avec Lactalis depuis le mois d’avril 2018 sur le prix du lait, le recours à la médiation le 12 septembre dernier semble avoir porté ses fruits. « Cet accord solutionne le différend sur le prix du lait annuel. Il inscrit un prix en augmentation et permet aux éleveurs une visibilité pour les trois prochains mois », rapporte l’association d’organisations...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Alors que l’Unell était en désaccord avec Lactalis depuis le mois d’avril 2018 sur le prix du lait, le recours à la médiation le 12 septembre dernier semble avoir porté ses fruits. « Cet accord solutionne le différend sur le prix du lait annuel. Il inscrit un prix en augmentation et permet aux éleveurs une visibilité pour les trois prochains mois », rapporte l’association d’organisations de producteurs (AOP), dans un communiqué publié le 15 septembre 2018.

L’Unell et Lactalis se sont entendus sur un prix du lait standard (TB 38 g/kg, TP 32 g/kg) de 337 €/1 000 l sur le quatrième semestre de 2018, « soit un prix moyen annuel Lactalis France de 320 €/1 000 l », précise l’AOP. Selon le médiateur des relations commerciales agricoles, « le montant arrêté de 337 €/ 1000 l correspond à un relèvement de 20 € par rapport au prix moyen pratiqué depuis le début de l’année et induira une augmentation de 4 € du prix annuel moyen en 2018 par rapport à 2017. »

Vers un accord-cadre en fin d’année ?

Si le prix du lait est entériné jusqu’à la fin de 2018, les deux parties doivent encore s’accorder sur une formule de prix. « Ce compromis doit permettre de façon plus sereine de poursuivre les travaux engagés sur la nouvelle formule de prix et la signature d’un accord-cadre d’ici à la fin de l’année », assure l’Unell.

De son côté, le médiateur estime que cette nouvelle formule devra être « conforme aux textes résultant de la loi issue des États-généraux de l’alimentation, sans préjudice des accords à trouver sur les autres aspects de la relation d’affaires comme notamment sur les règles de gestion des volumes. »

V. Gu.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER