S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les producteurs perçoivent des dividendes

réservé aux abonnés

Les démarches de segmentation du lait UHT se multiplient autour de l’idée un peu folle selon laquelle le producteur doit gagner sa vie !
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les démarches de segmentation du lait UHT se multiplient autour de l’idée un peu folle selon laquelle le producteur doit gagner sa vie !

Pourtant, l’European Milk Board déposait dès 2010 la marque Lait Équitable. « La grande différence est que cette marque appartient aux producteurs », souligne Jean-Luc Pruvot, président de FaireFrance. Le modèle économique est conçu pour couvrir les coûts de production, main-d’œuvre comprise, soit 450 €/1 000 l en France : la SAS FaireFrance achète le lait 0,34 €, le fait conditionner par la laiterie LSDH et le vend au prix fixe de 0,99 €/l. Ce prix couvre les coûts d’embouteillage et de transport, de fonctionnement de la SAS, la marge distributeur et 0,10 € pour les producteurs. Ainsi, en 2017, les 530 adhérents ont perçu 900 000 € de dividendes, soit 9,15 Ml commercialisés en lait UHT, crème et lait bio. Ce modèle est calqué sur la coopérative Fairebel, créée en 2010. Avec 10 Ml, les 300 producteurs belges ont perçu 1,2 M€ en 2017.

Sept pays membres de l’EMB développent la marque. Sous leur impulsion, elle essaime jusqu’en Afrique (FaireFasco, au Burkina Faso, et bientôt le Sénégal), avec partout un objectif : couvrir les coûts de production. « Aujourd’hui, c’est le lait qui est concerné. Mais nos statuts prévoient d’attribuer la marque à d’autres producteurs, afin de la décliner à tous les produits. »

Jérôme Pezon
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER