S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Isigny investit dans la qualité des poudres

réservé aux abonnés

 -
Le nouveau laboratoire d’analyses inauguré le 1er mars est envisagé comme une « clé de voûte de tout l’édifice technologique ». © A. Dufumier

La laiterie qui a décroché en 2018 la première place du palmarès de L’éleveur laitier pour le prix du lait grâce à la valorisation de ses laits infantiles, a inauguré le 1er mars un laboratoire interne de 70 personnes entièrement consacré à la qualité de cette production sensible.

« Le projet était bien antérieur à “l’affaire Lactalis” », ont rapidement évacué devant les journalistes, les dirigeants de la coopérative Isigny-Sainte-Mère, présents le vendredi 1er mars à Isigny-sur-Mer pour inaugurer le nouveau laboratoire interne de la laiterie entièrement affecté au contrôle de la qualité des productions de lait infantile.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Le projet était bien antérieur à “l’affaire Lactalis” », ont rapidement évacué devant les journalistes, les dirigeants de la coopérative Isigny-Sainte-Mère, présents le vendredi 1er mars à Isigny-sur-Mer pour inaugurer le nouveau laboratoire interne de la laiterie entièrement affecté au contrôle de la qualité des productions de lait infantile.

Et même s’il est tentant de raccrocher l’aboutissement de ce projet aux suites des non-conformités sanitaires du leader mondial des produits laitiers sur son site de Craon, « cet investissement de 7 millions d’euros est poussé en réalité par la nécessité d’agrandissement », affirme ainsi Arnaud Fossey, le président de la coopérative.

« En effet, avec la montée en puissance des productions de poudre de lait infantile, notre laboratoire qui compte déjà 70 personnes, réalise 1 million d’analyses par an et il devra en réaliser encore plus à l’avenir », complète le directeur général, Daniel Delahaye. Il fait notamment référence aux perspectives de croissance de l’activité en lien avec le projet d’une nouvelle tour de séchage d’une capacité de 25 000 tonnes qui devrait entrer en service au deuxième semestre de 2020. La mise en place de cette nouvelle unité fait partie d’un plan d’investissement global jusqu’en 2021, annoncé ce vendredi 1er mars à hauteur de 150 millions d’euros.

Forte demande

Depuis la montée à plein régime de la dernière unité de séchage inaugurée en 2015, la laiterie d’Isigny fait partie des leaders européens de la production européenne de lait infantile avec 45 000 t par an.

Ce positionnement stratégique et la saturation des outils ont permis à la coopérative de valoriser le lait et de décrocher la première place du palmarès du prix du lait de L’éleveur laitier pour l’année 2018.

Aujourd’hui, les capacités de production sont effectivement saturées et le partenaire chinois Biostime presse la laiterie de développer encore les volumes. Cela se traduit par un niveau de commande record du client chinois à hauteur de 24 000 t pour la campagne en cours.

Alexis Dufumier
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER