S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La collecte de 2018 s’aligne sur celle de 2017

réservé aux abonnés

 -
© Cédric Faimali/GFA

La note conjoncturelle mensuelle du ministère de l’Agriculture publiée le 15 février a confirmé l’alignement de la collecte de 2018 sur celle de 2017, après la baisse continue enregistrée entre août et décembre 2018 faisant suite aux conditions climatiques exceptionnelles.

La collecte de lait de vache recule encore de 3,2 % en décembre dernier par rapport à la même période en 2017, indique la note d’Agreste. Il s’agit du cinquième mois de recul consécutif. Le bassin Sud-Ouest reste le plus touché avec une baisse de la collecte de 9 % entre décembre 2018 et 2017. Seuls les bassins Normandie et Nord Picardie sont parvenus à maintenir leur production.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La collecte de lait de vache recule encore de 3,2 % en décembre dernier par rapport à la même période en 2017, indique la note d’Agreste. Il s’agit du cinquième mois de recul consécutif. Le bassin Sud-Ouest reste le plus touché avec une baisse de la collecte de 9 % entre décembre 2018 et 2017. Seuls les bassins Normandie et Nord Picardie sont parvenus à maintenir leur production.

Sans surprise, la plupart des fabrications de produits laitiers sont encore en retrait en décembre 2018 par rapport aux niveaux 2017. C’est notamment le cas pour le lait conditionné (–3,4 %), le séchage de poudre de lait (–11,2 %), les crèmes conditionnées (–6,4 %) et les fromages à pâte pressée cuite (–6,1 %).

Le prix du lait en léger retrait

Le prix standard du lait conventionnel français s’élève à 330,10 €/1 000 litres en décembre 2018, en retrait de 2 € par rapport à l’année précédente. La tendance est la même pour les prix du lait à teneurs réelles et toutes qualités (AOP/IGP et bio inclus). En moyenne sur un an, les prix de 2018 sont supérieurs à ceux de 2017 : +4 €/1 000 litres pour le prix standard du lait toutes qualités et +2 € /1 000 litres pour le lait conventionnel.

La part de la collecte de lait bio a connu un bel essor en 2018 en passant de 2,7 % en 2017 à 3,5 % de la collecte totale l’année dernière. Le prix du lait bio à teneurs réelles, à hauteur de 491,6 €/1 000 litres en décembre dernier, est inférieur de 3 €/1 000 litres par rapport à décembre 2017 malgré un prix de base supérieur.

Lait de chèvre et de brebis

La collecte de lait de brebis suit la tendance du lait de vache avec un recul de 3,5 % entre décembre 2018 et 2017 et un niveau similaire sur le cumul des deux années.

La filière caprine fait exception. La collecte de lait de chèvre a augmenté de 2,2 % en décembre dernier par rapport à l’année précédente. La collecte 2018 est supérieure de 2,6 % à celle de 2017.

Néanmoins, le prix payé aux producteurs n’échappe pas à la conjoncture générale. Le prix du lait de chèvre à teneurs réelles s’élève à 836 €/1 000 litres en décembre 2018, soit 6 € de moins qu’en décembre 2017.

A. Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER