S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les producteurs de Fonterra trinquent à nouveau

réservé aux abonnés

 -
Fonterra en Nouvelle-Zélande. © Carole Hiet/GFA

Pour la deuxième fois en un mois, la coopérative laitière néo-zélandaise Fonterra, premier exportateur mondial de produits laitiers, revoit à la baisse son prix du lait pour la campagne de 2018-2019 en cours.

« Nous savons que c’est difficile pour les éleveurs lorsque les prévisions du prix du lait sont en baisse, reconnaît Miles Hurell, directeur général de Fonterra, dans un communiqué publié le 10 octobre 2018. Mais il est important qu’ils aient un point de situation à date, afin qu’ils puissent prendre les meilleures décisions sur leurs exploitations ».
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Nous savons que c’est difficile pour les éleveurs lorsque les prévisions du prix du lait sont en baisse, reconnaît Miles Hurell, directeur général de Fonterra, dans un communiqué publié le 10 octobre 2018. Mais il est important qu’ils aient un point de situation à date, afin qu’ils puissent prendre les meilleures décisions sur leurs exploitations ».

Pour la campagne de collecte de 2018-2019 en cours, les prévisions du prix du lait de la coopérative néo-zélandaise passent de 6,75 à une fourchette de 6,25 à 6,50 dollars néo-zélandais par kilo de matière sèche (MS). « Nous opérons dans un marché global très volatil, appuie Miles Hurell. Il est très difficile d’établir des prévisions exactes aussi tôt dans la saison. Les conditions climatiques peuvent changer brutalement, et avoir un impact sur l’offre laitière. »

Prévisions de collecte en hausse

Cette révision du prix du lait prévisionnel intervient dans un contexte favorable pour la collecte laitière en Nouvelle-Zélande. « Le début de la campagne de 2018-2019 est positif, principalement grâce à des conditions climatiques favorables, et à des vêlages précoces dans l’île du Sud, indique le directeur de Fonterra. Nous avons revu nos prévisions de collecte à la hausse pour cette campagne, en passant de 1,525 à 1,550 million de kg de MS. »

Miles Hurell insiste également sur « une offre laitière mondiale plus importante. Nous observons une collecte laitière soutenue en Europe, qui, malgré la sécheresse, reste en croissance. L’offre américaine demeure en légère hausse, alors qu’elle bondit de 6,8 % en Argentine ».

V. Gu.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER