S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les stocks européens enfin épuisés

réservé aux abonnés

 -
© Cédric Faimali/GFA

La dernière adjudication de 162 tonnes de poudre de lait écrémé, conclue le 21 juin 2019, a signé la fin des stocks européens accumulés entre 2015 et 2017 en réponse à la crise laitière post-quotas.

« C’est un chapitre qui se ferme, déclare Phil Hogan, commissaire chargé de l’Agriculture et du Développement rural. Cette opération illustre également la nécessité et l’efficacité des instruments de la politique agricole commune. Les instruments adéquats ont servi de filet de sécurité vital alors que le marché connaissait de fortes perturbations, et leur déploiement en temps utile...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
39%

Vous avez parcouru 39% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« C’est un chapitre qui se ferme, déclare Phil Hogan, commissaire chargé de l’Agriculture et du Développement rural. Cette opération illustre également la nécessité et l’efficacité des instruments de la politique agricole commune. Les instruments adéquats ont servi de filet de sécurité vital alors que le marché connaissait de fortes perturbations, et leur déploiement en temps utile a permis d’assurer la viabilité de centaines de milliers d’éleveurs laitiers européens. »

Prix du lait en hausse

Les 380 000 tonnes accumulées en deux ans ne sont plus. D’après les données de la Commission européenne, seuls l’Allemagne, l’Espagne, la Slovénie et le Royaume-Uni étaient encore en possession de stocks de poudre maigre en avril dernier, contre 14 pays au départ.

« Les stocks publics sont désormais vides et le prix du lait a considérablement augmenté, passant de 26 centimes le kilo à l’été 2016 à 34 centimes le kilo en mai 2019 », souligne le communiqué publié ce jour par la Commission. Phil Hogan se félicite également de la réussite de l’opération « sans perturbation des prix du lait écrémé en poudre ». Au 19 juin, la cotation de la poudre maigre, en forte hausse depuis plus d’un an, s’élevait à 2 040 € la tonne, soit 33 % au-dessus des niveaux enregistrés l’an passé.

A. Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER