S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Des éleveurs lancent une pétition contre Agrial

réservé aux abonnés

 -
© C. Faimali/GFA

La FRSEA de la Normandie a lancé une pétition en ligne intitulée « Pour qu’Agrial reste dans la course ». De quelle course s’agit-il ? De celle concernant le prix du lait où la coopérative est loin des premières marches du podium dans la région.

« Au vu de la situation, Agrial doit revoir sa politique d’investissements pour mieux répartir son résultat, afin de redonner des perspectives à ses producteurs et ne pas se faire montrer du doigt dans l’environnement économique laitier de la Normandie », déclare la FRSEA Normandie dans un message publié hier sur Twitter, le 2 octobre 2018.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Au vu de la situation, Agrial doit revoir sa politique d’investissements pour mieux répartir son résultat, afin de redonner des perspectives à ses producteurs et ne pas se faire montrer du doigt dans l’environnement économique laitier de la Normandie », déclare la FRSEA Normandie dans un message publié hier sur Twitter, le 2 octobre 2018.

Ce tweet renvoie vers la pétition en ligne adressée au conseil d’administration de la coopérative dont la FRSEA affirme là aussi qu’il « doit revoir sa politique d’investissements pour mieux répartir son résultat, afin de redonner des perspectives à ses producteurs et ne pas se faire montrer du doigt dans l’environnement économique laitier de Normandie. »

« Le contexte est favorable à une augmentation »

Pour rappel, Agrial a annoncé au début de septembre un prix du lait de 310,62 €/1 000 l en septembre en Normandie, et de 315,62 €/1 000 l dans les Pays de Loire et la Bretagne. La FRSEA reprend aujourd’hui les mêmes arguments qu’à l’époque pour affirmer que « le contexte est favorable à une augmentation du prix du lait :

  • Des prix en hausse dans les autres entreprises du secteur ;
  • Une baisse de la production en Europe à cause de la sécheresse ;
  • L’engagement des acteurs de la filière dans les États-généraux de l’alimentation. »
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER