S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Une rentrée qui déçoit chez Sodiaal

réservé aux abonnés

 -
© J. Chabanne

Avec un prix de base du lait fixé à 329 €/1 000 litres pour septembre, soit une baisse de 3,2 % par rapport à 2018 sur la région Bretagne, les adhérents de Sodiaal font grise mine.

« Le plan #Value de la coopérative se transforme en plan #MoinsValue pour le producteur », déplore l’éleveur Sébastien Stoessel. La baisse du prix moyen du lait breton de l’ordre de 11 €/1 000 litres sur un an appliquée par Sodiaal passe mal et les langues se délient sur les réseaux sociaux.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Le plan #Value de la coopérative se transforme en plan #MoinsValue pour le producteur », déplore l’éleveur Sébastien Stoessel. La baisse du prix moyen du lait breton de l’ordre de 11 €/1 000 litres sur un an appliquée par Sodiaal passe mal et les langues se délient sur les réseaux sociaux.

De son côté, Gwendal Raoul, élu pour la Coordination rurale dans les Côtes-d’Armor, juge cette annonce tout bonnement « incompréhensible ».

Une formule de calcul inchangée

Dans le détail, le prix calculé pour le mois de septembre s’appuie principalement sur le mix-produit de l’entreprise avec comme indicateurs :

  • La valorisation PGC (1) France (avec une pondération de 40 %) : 340 €/1 000 litres ;
  • Le prix du lait allemand pour le mois de juin (40 %) : 321 €/1 000 litres ;
  • La cotation beurre poudre sur le mois d’août (20 %) : 299 €/1 000 litres.

Entre également en ligne de compte « l’effet environnement », ou l’alignement avec les autres laiteries françaises, qui a permis une hausse du prix de 2 €/1 000 litres. Aucune prime saisonnalité n’a été appliquée en Bretagne pour le mois de septembre.

« Accroître la valorisation du lait de nos adhérents »

Pour rappel, Sodiaal a acté le rachat de l’outil de séchage de l’usine Synutra à Carhaix en mars dernier. Damien Lacombe, le président de la coopérative, avait alors annoncé que cette acquisition allait « permettre de gagner plusieurs années sur notre plan de développement dans un marché mondial du lait infantile très dynamique ».

C’est dans cette même logique de valorisation de la production que la coopérative avait signée au début de l’année quatre accords sur le prix d’achat des produits de grande consommation (PGC France) vendus sous marques nationales auprès d’Intermarché, Carrefour, Système U et Lidl.

Damien Lacombe avait déclaré en mai dernier que l’objectif de la coopérative pour cette année était « d’aboutir, à l’issue des négociations, à une hausse sur les produits valorisés sur le marché intérieur de l’ordre de 20 €/1 000 litres » et que pour ce faire, il fallait également « aller plus loin sur les marques de distributeur (MDD) ».

Des actes et des objectifs concrets donc, mais des résultats qui se font toujours attendre sur le terrain…

A. Courty

(1) produits de grande consommation.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER