S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Isigny mise 10 €/1 000 l de plus sur le lait super A

réservé aux abonnés

 -
© A. Dufumier

Une nouvelle ristourne de 10 €/1 000 l sur le critère « taux cellulaires » a été mise en place par la coopérative Isigny-Ste-Mère qui tenait son assemblée générale le vendredi 12 avril 2019.

Pour l’obtenir, les éleveurs doivent livrer un lait classé sur l’année en super A pour au moins deux des trois critères suivants, germes totaux, cellules et spores butyriques, et au moins A pour le troisième critère.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Pour l’obtenir, les éleveurs doivent livrer un lait classé sur l’année en super A pour au moins deux des trois critères suivants, germes totaux, cellules et spores butyriques, et au moins A pour le troisième critère.

Sous forme de ristourne

Distribuée sous forme de ristourne avec effet rétroactif pour la campagne de 2018, cette prime a augmenté le prix du lait de 6,58 €/1 000 l en moyenne pour les laits apportés à la coopérative, sur un total de 31,79 €/1 000 l de ristourne.

L’ambition d’Isigny est d’améliorer de dix points son pourcentage de lait super A sur les critères cellules et butyriques notamment. En 2018, la laiterie a enregistré des taux annuels de collecte en super A de 64 % sur le critère cellules et de 67 % sur le critère spores butyriques.

La prime à l’excellence bactériologique mise en place est financée pour moitié par l’associé et client H&H Biostime de la coopérative. Lequel contribue également à faire évoluer les systèmes de prime en faveur d’un plus fort taux de race normande y compris dans les troupeaux situés en dehors de la zone AOP. Cela notamment car le lait de race normande est réputé mieux correspondre aux consommateurs tolérant mal le lactose comme il y en a beaucoup dans les populations asiatiques.

Démarrage à 5 €/1 000 l de plus qu’en 2018

Le président de la coopérative d’Isigny a annoncé en marge de l’assemblée générale, un prix de base de 330 €/1 000 l pour les cinq premiers mois de 2019. Un prix qui s’affiche en hausse en avril et mai de 5 €/1 000 l par rapport à celui de l’an dernier aux mêmes dates.

La coopérative qui était en 2018 en haut du podium de L’éleveur laitier des laiteries rémunérant le mieux leurs éleveurs avec un prix de 397,60 €/1 000 l toutes primes incluses, semble sur la bonne voie cette année encore avec des gains de compétitivité attendus de son nouvel outil de séchage de poudre de lait infantile.

Alexis Dufumier
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER