S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

27 nouveaux départements autorisés à utiliser les jachères

réservé aux abonnés

 -
Sécheresse estivale en Haute-Saône. Pâturages secs. Vaches broutant de l'herbe complètement jaunie. © Cédric Faimali/GFA

Le ministère de l’Agriculture a élargi à 27 nouveaux départements la dérogation pour cas de force majeure, permettant aux éleveurs touchés par un manque de fourrage, de valoriser leurs jachères.

« Cela porte à 60, le nombre total de départements bénéficiant de cette dérogation, calcule le ministère dans le communiqué de presse annonçant la nouvelle ce 29 juillet 2019. Après échange avec la Commission européenne, cette dérogation sera étendue aux céréaliers des départements concernés. »
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Cela porte à 60, le nombre total de départements bénéficiant de cette dérogation, calcule le ministère dans le communiqué de presse annonçant la nouvelle ce 29 juillet 2019. Après échange avec la Commission européenne, cette dérogation sera étendue aux céréaliers des départements concernés. »

Voici la liste de ces 27 nouveaux départements autorisés à valoriser leurs jachères :

  • En Bourgogne : la Côte-d’Or, l’Yonne et la Saône-et-Loire, la Haute-Saône ;
  • En Midi-Pyrénées : les Hautes-Pyrénées ;
  • En Occitanie : l’Aveyron, le Lot, la Lozère ;
  • Dans le Centre-Val de Loire : l’Indre-et-Loire ;
  • En Nouvelle-Aquitaine : la Gironde, le Lot-et-Garonne, la Dordogne ;
  • En Auvergne-Rhône-Alpes : la Savoie ;
  • Dans le Grand Est : les Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, les Vosges, l’Aube, la Marne et la Haute-Marne ;
  • Dans les Pays de la Loire : la Sarthe, la Mayenne, la Loire-Atlantique, la Vendée, le Maine-et-Loire ;
  • Dans les Hauts-de-France : l’Oise et la Somme.

Une dérogation pour les dérobées

« Dans ces départements, les agriculteurs qui auront valorisé leurs jachères déclarées en tant que SIE, surfaces d’intérêt écologique, doivent adresser un courrier à leur DDTM (1). Par ailleurs, au regard des conditions climatiques difficiles, le ministre a décidé de permettre aux exploitants qui le demandent de décaler au 20 août la date de début de présence obligatoire des cultures dérobées. »

Le ministère précise que cette dérogation concernant les cultures dérobées « sera accordée en fonction de l’évolution de la situation climatique. Les exploitants dont les cultures n’auraient pas levé ou partiellement levé du fait des conditions climatiques doivent déposer une demande de dérogation. »

Appel à la solidarité

Enfin, le ministère de l’Agriculture explique qu’il « continue à solliciter la Commission européenne pour obtenir la validation de ces dispositifs et des zonages associés », Commission qui a validé la première liste de 33 départements. Et Didier guillaume, le ministre, appelle « les agriculteurs à faire preuve de solidarité entre eux et que des flux entre départements disposant de fourrages et ceux en pénurie ou guettés par la pénurie se mettent en place. »

« Le réseau des chambres d’agriculture et les organisations professionnelles agricoles sont sollicités pour identifier les ressources et organiser ces flux, complète le communiqué du ministère. Comme cela a été fait pour la sécheresse de 2018, le dispositif des calamités agricoles sera activé dès le bilan de la sécheresse de 2019 connu. »

E.R.

(1) Direction départementale des territoires et de la mer.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER