S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le prix du lait se stabilise à 335  €/1 000 litres

réservé aux abonnés

 -
Le prix moyen du lait se stabilise dans l’Union européenne. © Jérôme Chabanne

D’après les données de la Commission européenne, le prix du lait payé aux producteurs européens au mois de juillet est stable sur un mois mais augmente de 2 % par rapport à 2018.

Le prix moyen du lait européen devrait également se maintenir autour de 335 €/1 000 litres, à teneurs réelles, pour le mois d’août 2019. Il se situe entre les prix étasuniens (395 €/1 000 litres) et néo-zélandais (293 €/1 000 litres).
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le prix moyen du lait européen devrait également se maintenir autour de 335 €/1 000 litres, à teneurs réelles, pour le mois d’août 2019. Il se situe entre les prix étasuniens (395 €/1 000 litres) et néo-zélandais (293 €/1 000 litres).

Dans le haut du classement se retrouvent notamment l’Italie (392 €/1 000 litres), la Finlande (373 €/1 000 litres), l’Autriche (360 €/1 000 litres) et la France, à la septième position. De l’ordre de 359 €/1 000 litres, le prix payé aux producteurs français en juillet dernier est en hausse de 6 % sur un an et de 5,5 % par rapport au mois de juin 2019.

La Hongrie, la Bulgarie, la Lettonie, la Lituanie et la Roumanie clôturent la liste avec des prix inférieurs à 300 €/1 000 litres.

Stabilité également du côté du marché des ingrédients laitiers

La descente du cours du beurre se poursuit. À hauteur de 3 630 € la tonne le 4 septembre, soit 35 % de baisse sur un an, il s’aligne sur le cours océanien. Le cours de la poudre de lait écrémé est en légère hausse depuis le mois de juillet et plafonne actuellement à 2 090 € la tonne, à l’image de la cotation étasunienne, contre 1 500 € la tonne en septembre 2018.

La stabilité est également de mise pour les fromages. Les prix du gouda, de l’edam et de l’emmental se superposent à ceux observés l’an passé. Néanmoins, un repli de 10 % est à noter du côté du cheddar, descendu à 3 020 € la tonne au début de septembre.

A. Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER