S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

L’Est s’en tire bien

réservé aux abonnés

L’investissement de la profession (FDSEA-JA) pour réintégrer le maximum des territoires exclus des premiers projets de rezonage des zones défavorisées simples, a payé pour l’est de la France. Notamment en Bourgogne-Franche-Comté. L’acceptation par Bruxelles de nouveaux critères d’éligibilité (polyculture-élevage, autonomie fourragère) a permis dans cette région de reclasser 97 % des 2 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
91%

Vous avez parcouru 91% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’investissement de la profession (FDSEA-JA) pour réintégrer le maximum des territoires exclus des premiers projets de rezonage des zones défavorisées simples, a payé pour l’est de la France. Notamment en Bourgogne-Franche-Comté. L’acceptation par Bruxelles de nouveaux critères d’éligibilité (polyculture-élevage, autonomie fourragère) a permis dans cette région de reclasser 97 % des 2 465 communes ZDS et d’en ajouter 448 nouvelles. Pour les 84 sorties du zonage, la région a validé la mise en place d’une MAE spécifique, opérationnelle dès 2019.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER