S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le soja chute, lesté par les menaces de Trump contre la Chine

réservé aux abonnés

 -
La guerre commerciale à laquelle se livrent Washington et Pékin a plombé les cours du soja le 23 août 2019 à la Bourse de Chicago.

Les cours du soja cotés à Chicago ont nettement reculé ce vendredi 23 août 2019, minés par la promesse d’une réponse musclée de Donald Trump aux nouveaux droits de douane annoncés par la Chine sur des produits importés des États-Unis. Le maïs a baissé et le blé a un peu progressé

Dans une série de tweets, le président américain a promis une réponse musclée aux nouveaux droits de douane annoncés vendredi par Pékin sur des produits importés des États-Unis. La Chine a en effet annoncé vendredi son intention d’imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d’importations en provenance des États-Unis, en représailles aux taxes douanières supplémentaires...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Dans une série de tweets, le président américain a promis une réponse musclée aux nouveaux droits de douane annoncés vendredi par Pékin sur des produits importés des États-Unis. La Chine a en effet annoncé vendredi son intention d’imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d’importations en provenance des États-Unis, en représailles aux taxes douanières supplémentaires que prévoit d’instaurer prochainement Washington.

Les grains au cœur de la guerre commerciale

Le soja fait partie des produits visés par une augmentation de la taxe d’importation de 5 % prévue le 1er septembre. Le maïs et le blé verront eux leurs droits de douane augmenter de 10 %, mais seulement à partir de la mi-décembre. « Ces annonces ont exercé une pression à la baisse sur la demande de soja », a indiqué Rich Nelson, de la maison de courtage Allendale alors que la Chine est le premier importateur mondial de l’oléagineux.

Le maïs ne profitait pas pour sa part des résultats d’une tournée d’évaluation sur la qualité des cultures, qui s’est achevée hier dans la principale zone de production des États-Unis. Les experts du cabinet Pro Farmer ont livré des chiffres sur les récoltes de maïs inférieurs aux prévisions publiées par le ministère américain de l’Agriculture la semaine dernière, mais pas suffisamment bas pour permettre à la céréale de rebondir.

Le blé, dont le cours a beaucoup reculé depuis plusieurs semaines à cause d’une demande en berne, a lui bénéficié d’un « ajustement », selon Rich Nelson. « Mais je ne pense pas qu’on puisse parier sur une hausse à long terme », a précisé l’expert.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé à 3,6775 dollars, contre 3,7100 dollars jeudi (–0,88 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,7775 dollars, contre 4,7175 dollars à la clôture précédente (+1,27 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 8,5650 dollars, contre 8,6875 dollars la veille (–1,41 %).

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER