S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier. Des éleveurs adoptent les bons gestes

réservé aux abonnés

 - -->
© c.monnier

Toujours soumis à plus de pression, les éleveurs laitiers ont compris l’importance de s’informer sur la prévention des risques et d’aménager leur environnement de travail pour le rendre plus sécurisant. DOSSIER RÉALISÉ PAR DENIS LEHÉ.

Mal au dos, chute en descendant du tracteur, coup de patte… L’élevage est une profession à hauts risques. Chaque année, la MSA recense plus de 20 000 accidents du travail et, malheureusement, une centaine de décès. Selon les statistiques, dans les élevages de bovins lait et mixtes, près de 5 % des chefs d’exploitation sont victimes d’un accident chaque année (chiffres 2013). Cela les place tout en haut du tableau...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Mal au dos, chute en descendant du tracteur, coup de patte… L’élevage est une profession à hauts risques. Chaque année, la MSA recense plus de 20 000 accidents du travail et, malheureusement, une centaine de décès. Selon les statistiques, dans les élevages de bovins lait et mixtes, près de 5 % des chefs d’exploitation sont victimes d’un accident chaque année (chiffres 2013). Cela les place tout en haut du tableau, derrière les métiers liés à l’exploitation forestière et aux scieries. Les animaux sont très souvent mis en cause comme source de l’incident, ainsi que l’utilisation des tracteurs ou des autres machines. Plus ou moins graves selon les circonstances, les chutes de hauteur concernent fréquemment les éleveurs, que ce soit de l’escalier de la traite, de la cabine d’un engin, du silo, ou bien d’un toit.

La prévention est efficace

Ces chiffres sont heureusement en baisse régulière depuis plusieurs années, prouvant que les efforts de prévention portent leurs fruits. Dans la conception des bâtiments ou dans l’utilisation du matériel, collègues et conseillers apportent une précieuse expérience pour réduire les situations à risque et les mauvaises postures. Constructeurs et vendeurs de matériels proposent aussi des solutions. C’est le chef d’exploitation qui est responsable des conditions de sécurité, pour lui comme pour les autres personnes, salariés ou prestataires extérieurs, qui interviennent sur la ferme. Sans parler du traumatisme physique, une incapacité de travail de plusieurs jours peut avoir des conséquences catastrophiques sur le fonctionnement d’une exploitation. C’est pourquoi un environnement de travail pratique et sécurisé est le gage d’économie à long terme.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER