S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les États-Unis détricotent leur loi sur les espèces menacées

réservé aux abonnés

 -
L’emblème des États-Unis, le pygargue à tête blanche, a été sauvé de l’extinction grâce à ce texte assoupli par l’administration de Donald Trump. © Pixabay

Le gouvernement des États-Unis a entériné l’assouplissement substantiel d’une loi fédérale qui protège depuis 1973 de nombreuses espèces menacées sur son sol, et qui a notamment permis de sauver de l’extinction l’emblème du pays, le pygargue à tête blanche.

D’après des sondages, une grande majorité des citoyens américains sont attachés à l’Endangered Species Act, une loi faisant référence sur le plan mondial en matière de sauvegarde de l’environnement. Mais l’administration de Donald Trump a souhaité y apporter des changements significatifs, supprimant une clause accordant automatiquement la même protection aux espèces dites “menacées&rdquo...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

D’après des sondages, une grande majorité des citoyens américains sont attachés à l’Endangered Species Act, une loi faisant référence sur le plan mondial en matière de sauvegarde de l’environnement. Mais l’administration de Donald Trump a souhaité y apporter des changements significatifs, supprimant une clause accordant automatiquement la même protection aux espèces dites “menacées” qu’aux espèces “en danger d’extinction” immédiat.

Une « amélioration » selon le ministre de l’Intérieur

Est aussi supprimée une phrase stipulant que les considérations économiques ne doivent pas entrer en ligne de compte dans les décisions visant à protéger la faune sauvage. « Une loi administrée efficacement permet d’affecter plus de ressources là où elles seront le plus utiles : la conservation sur le terrain », a commenté le ministre de l’Intérieur, ancien représentant du lobby des hydrocarbures, dans une déclaration qualifiant ces amendements d’« améliorations ».

Entérinées le lundi 12 août 2019, ces « révisions » s’inscrivent dans le cadre de la politique voulue par le président américain « d’alléger le carcan réglementaire qui pèse sur le public américain, sans sacrifier les objectifs de protection et de reconstitution de nos espèces », a pour sa part lancé le ministre du Commerce Wilbur Ross.

Du travail pour les tribunaux

De nombreuses organisations de défense de l’environnement ont dénoncé ces changements, qui vont aboutir à une destruction progressive de l’habitat des espèces protégées. « Cette tentative de mettre à mal la protection des espèces en danger ou menacées porte les deux marques caractéristiques de la plupart des actions du gouvernement Trump : c’est un cadeau à l’industrie, et c’est illégal », a réagi Drew Caputo, de l’ONG Earthjustice, promettant de porter l’affaire devant les tribunaux.

Le loup, dont la population a été décimée au début du XXe siècle, a probablement été sauvé de l’extinction par l’Endangered Species Act, tout comme le pygargue à tête blanche, aussi appelé aigle pêcheur, passé de 417 spécimens en 1963 à quelque 10 000 couples aujourd’hui. Depuis l’élection de Donald Trump en 2016, le gouvernement américain a modifié plus de 80 textes ayant trait à la santé humaine ou l’environnement en invoquant la nécessité d’assouplir les réglementations encadrant les entreprises.

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER