S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un nouvel observatoire du marché européen

réservé aux abonnés

 -
© A. Massiot/Reportage

La Commission européenne lance un observatoire du marché des fruits et légumes, destiné à fournir « une meilleure transparence grâce à la diffusion des données du marché, et une analyse à court terme d’un secteur clé de l’agriculture européenne ».

L’observatoire du marché dispose d’un groupe d’experts composé de quatre sous-groupes : fruits à pépins, agrumes, fruits à noyau et tomates, informe la Commission européenne dans un communiqué du 18 octobre 2019. Il sera régulièrement mis à jour avec un large éventail de données de marché telles que les prix, la production et le commerce.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
47%

Vous avez parcouru 47% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’observatoire du marché dispose d’un groupe d’experts composé de quatre sous-groupes : fruits à pépins, agrumes, fruits à noyau et tomates, informe la Commission européenne dans un communiqué du 18 octobre 2019. Il sera régulièrement mis à jour avec un large éventail de données de marché telles que les prix, la production et le commerce.

Analyses de marché et perspectives

Ces informations seront complétées par une analyse du marché, des rapports sur les perspectives à court et moyen terme et des réunions régulières du conseil d’administration, composé d’experts du marché pour examiner la situation actuelle du marché.

Après le lancement des observatoires des cultures, du sucre, de la viande et du lait, le secteur des fruits et légumes est le dernier à bénéficier d’un observatoire. Il sera suivi par un observatoire du marché du vin, qui sera lancé le 4 novembre prochain.

La Commission européenne a conçu ces observatoires pour aider le secteur agricole européen à faire face plus efficacement à la volatilité des marchés et à assurer plus de transparence.

J.P.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER