S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La Chine prête à poursuivre les consultations avec Washington

réservé aux abonnés

 -
Pékin tend une main à Washington ce lundi 26 août 2019, en se disant prêt à reprendre les discussions. © Pixabay

Le principal négociateur de Pékin se dit prêt à poursuivre les discussions avec Washington afin de parvenir à un accord commercial, malgré l’aggravation des tensions entre les deux pays.

« Nous sommes prêts à résoudre calmement le problème par des consultations et la coopération, a déclaré dans un discours le vice-Premier ministre Liu He, selon un compte-rendu du magazine Caixin publié ce lundi 26 août 2019. Nous sommes résolument opposés à l’escalade de la guerre commerciale » qui n’est bonne « ni pour la Chine, ni pour les États-Unis, ni pour...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Nous sommes prêts à résoudre calmement le problème par des consultations et la coopération, a déclaré dans un discours le vice-Premier ministre Liu He, selon un compte-rendu du magazine Caixin publié ce lundi 26 août 2019. Nous sommes résolument opposés à l’escalade de la guerre commerciale » qui n’est bonne « ni pour la Chine, ni pour les États-Unis, ni pour les peuples du monde », a-t-il ajouté.

Les tensions montent d’un cran

La guerre commerciale entre Pékin et Washington a pris un tour encore plus vif vendredi, la Chine annonçant qu’elle allait relever ses droits de douane sur des produits américains représentant 75 milliards de dollars d’importations. Washington a répliqué immédiatement en annonçant des hausses plus fortes que celles prévues des droits de douane supplémentaires sur les produits chinois, qui doivent entrer en vigueur en septembre puis en décembre.

Donald Trump a réagi, et sa porte-parole, Stéphanie Grisham, a expliqué dimanche que ses propos avaient été mal interprétés. « Le président Trump […]  regrette de ne pas avoir encore plus relevé les droits de douane », a-t-elle précisé. Washington a relevé ses droits de douane de 25 % à 30 % sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises. Et les 300 milliards de dollars d’importations restantes seront taxés à hauteur de 15 % au lieu de 10 %.

Les milieux d’affaires tétanisés

Le président américain a tétanisé les milieux d’affaires américains en les sommant de cesser de faire des affaires avec la Chine. Comme en réaction, Liu He a assuré que son pays souhaitait « accueillir les investisseurs du monde entier, y compris des États-Unis ». Il a promis que Pékin continuerait à « créer un bon environnement pour les investissements, à protéger la propriété intellectuelle […] et à s’opposer aux blocages technologiques et au protectionnisme ».

La guerre commerciale sino-américaine, qui dure depuis plus d’un an, se double d’un affrontement technologique centré autour du géant chinois Huawei, numéro deux mondial des téléphones portables. L’administration Trump a prévu d’interdire aux entreprises américaines de fournir des équipements à ce groupe qu’elle soupçonne d’espionnage potentiel au profit de Pékin.

AFP
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER