S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Une pépinière de maïs de Corteva Agriscience détruite

réservé aux abonnés

 -
Corteva Agriscience a déposé une plainte faisant suite à la destruction d’une de ses pépinières de maïs à Fontenay-le-Comte revendiquée par le front de libération du marais poitevin. © A. Cassigneul/GFA

Vandalisé il y a peu, le centre de recherche de Fontenay-le-Comte développe pourtant, selon la firme, des variétés hybrides de maïs issues de techniques conventionnelles.

Une pépinière de maïs de la société Corteva Agriscience a été vandalisée à la mi-septembre à Fontenay-le-Comte (Vendée). Non revendiqué au départ, cet acte l’a finalement été au début d’octobre par un groupe nommé le front de libération du marais poitevin. « Nous condamnons fermement cet acte de vandalisme, qui compromet gravement notre programme de recherche...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Une pépinière de maïs de la société Corteva Agriscience a été vandalisée à la mi-septembre à Fontenay-le-Comte (Vendée). Non revendiqué au départ, cet acte l’a finalement été au début d’octobre par un groupe nommé le front de libération du marais poitevin. « Nous condamnons fermement cet acte de vandalisme, qui compromet gravement notre programme de recherche et, plus largement, la science et la recherche variétale en France », a déclaré Jean-Philippe Legendre, le directeur de Corteva France.

« Nous menons des programmes de recherche spécifiques dans toute la France, spécialement adaptés au contexte et aux enjeux de notre agriculture française, poursuit le directeur de Corteva France. Ils répondent non seulement aux besoins des agriculteurs français mais aussi à ceux de la société, car ils contribuent à une agriculture durable et permettent de relever les défis du changement climatique. »

Hybrides tolérants à la limitation en eau et/ou en azote

La firme précise d’ailleurs que les variétés de maïs qui sont développées dans cette station de recherche sont conçues pour répondre aux difficultés rencontrées par les producteurs de maïs sur le terrain confrontés à une situation de stress hydrique de plus en plus important et cherchent à limiter autant que possible l’utilisation de l’azote sur leurs parcelles.

« Les variétés étudiées à Fontenay-le-Comte sont issues de techniques conventionnelles, comme celles déjà pratiquées dans toute la France, ajoute Corteva. Aucune expérimentation de plantes génétiquement modifiées sur le terrain n’est actuellement autorisée en France et Corteva respecte strictement l’ensemble des dispositions légales et réglementaires en vigueur. » Corteva Agriscience a déposé plainte auprès de la police et des autorités locales.

C.F.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER