S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le président évincé, le conseil de surveillance profondément remanié

 -
Le président de Tereos, François Leroux, n’a pas été réélu au conseil de surveillance. © Tereos

Coup de théâtre mercredi après-midi à Saint-Quentin (Aisne) au cours de l’assemblée générale de la coopérative sucrière Tereos. Son président, François Leroux, n’a pas été réélu au conseil de surveillance. Les frondeurs n’ont pas non plus gagné, mais ils seraient entre sept et dix au conseil de surveillance, selon les sources.

La crise de gouvernance qui perdure depuis un an au sein de Tereos vient de se traduire cet après-midi du 26 juin par l’éviction du conseil de surveillance de la coopérative, de son président, François Leroux, tout comme celle de plusieurs de ses membres historiques comme Bertrand Magnien ou Benoît Philippon. Jean-Charles Lefevre, vice-président du conseil de surveillance, quant à lui, a été réélu.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La crise de gouvernance qui perdure depuis un an au sein de Tereos vient de se traduire cet après-midi du 26 juin par l’éviction du conseil de surveillance de la coopérative, de son président, François Leroux, tout comme celle de plusieurs de ses membres historiques comme Bertrand Magnien ou Benoît Philippon. Jean-Charles Lefevre, vice-président du conseil de surveillance, quant à lui, a été réélu.

Les membres de l’ADCT, association de défense des coopérateurs de Tereos, qui ont conduit la contestation depuis un an, ne sont pas non plus sortis vainqueurs des urnes, puisque Gérard Clay, l’un des leaders de l’association, et François-Xavier Beaury, son président, n’ont pas été élus. Gilles Bollé, qui a été réélu conseiller de région, ne s’était pas représenté au conseil de surveillance. Xavier Laude, par contre, réintègre le conseil de surveillance.

Un communiqué extrêmement bref

Dans un communiqué extrêmement bref, Tereos a simplement indiqué : « Les conseillers de région ont élu leur conseil de surveillance dont la majorité des membres, 17 sur 24, soutient la stratégie décidée par le précédent conseil et mise en œuvre par le directoire », sans plus de détails sur le nom de ses membres.

L’ACDT estime, quant à elle, le nombre de ses soutiens à une petite dizaine.

À l’issue de l’assemblée générale, Jean-Charles Lefevre, vice-président de la coopérative, a indiqué qu’il allait maintenant réunir les membres du conseil de surveillance dans les délais impartis pour procéder aux élections du nouveau président. Il pourrait se dérouler dès demain, 27 juillet. Nul doute qu’il y aura au sein de la coopérative un avant- et un après-2018-2019 et la stratégie de Tereos fera désormais l’objet de débats intenses.

À noter qu’un peu plus tôt lors de l’assemblée générale, les trois exclus de la coopérative Gérard Clay, Gilles Bollé et Xavier Laude, ont été officiellement réintégrés par le vote d’une majorité des conseillers de région.

Blandine Cailliez
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER